portrait cholet Sandra

Aujourd’hui, je souhaite vous présenter Sandra, décoratrice d’intérieur chez Effets de Couleurs à Cholet et ayant un parcours peu commun.

Née à Cholet, depuis ses 9 ans, elle est attirée par les métiers de la mode, qu’elle se jure d’intégrer. Elle commence ses études supérieures au Lycée de la Mode de Cholet. Après l’obtention de son BTS : départ pour Paris. Elle rentre à l’école supérieure de stylisme : Fleuri Delaporte. 

À la fin de ses études, elle n’était pas particulièrement enchantée de rester sur Paris. Un retour aux sources s’imposait : elle intègre la société IKKS. Elle gravit les échelons au sein de l’entreprise et devient accessoiriste chez les enfants. Après 7 ans dans le milieu, la lassitude la gagne. Ce milieu n’est finalement pas fait pour elle. 

À 30 ans, Sandra se replonge dans les études et passe un CAP peintre applicateur de revêtements à Vertou.

Ce changement est radical : passer d’un métier très féminin en bureau à un métier masculin sur les chantiers.

Sandra exerce durant 4 ans en tant que peintre. Puis, suite à des soucis de santé et sa grossesse, elle quitte son emploi et fait un bilan de compétences chez Pôle Emploi. 

Tout l’oriente vers la création.

Elle réussit son concours à l’entrée d’une école d’architecture d’intérieur. En attendant la rentrée, elle décide de faire un stage d’une semaine chez Effets de Couleurs qui lui fera annuler son entrée dans cette école. En effet, pendant ce stage, la décoratrice d’intérieur en poste démissionne. Chance pour Sandra qui se voit récupérer la place malgré son manque d’expérience ! Son employeur a vu en elle une personne portée sur l’humain et qui ne se repose pas sur ses acquis. Sa connaissance du terrain fut un réel plus.

Cela fait désormais 6 ans qu’elle travaille chez Effets de Couleurs et ne cesse de se perfectionner.

Plusieurs fois par an, M. Rousseau, le dirigeant, organise des repas, des sorties, voire des week-ends pour entretenir l’esprit d’équipe.

«  Une boîte humaine, très famille. Un vrai plaisir de ne pas aller au travail à reculons ! ».

Sandra

Sandra n’aime pas dire qu’elle est « décoratrice d’intérieur ». Elle est loin de l’image snob et prétentieuse que certains se font de ces professionnels. N’aimant pas se mettre en avant et étant légèrement timide, elle préfère dire qu’elle travaille dans le «  conseil en décoration d’intérieur  ».

Sandra vie au jour le jour, elle n’aime pas les contraintes.

C’est pourquoi, si elle gagne à l’Euromillions, elle continuera de travailler mais quand elle le souhaite, et elle voyagera avec sa petite famille.