upside Cholet Germon

C’est à l’approche de cette nouvelle année scolaire, suite au départ à la retraite de M. Germon, directeur de l’école de Jeanne d’Arc, que nous prenons conscience du temps qui passe. Un professeur et directeur qui aura marqué plus d’une génération. 

« Le plus impressionnant est d’avoir eu en cours les parents de mes élèves… »

Dans la maison familiale de son enfance, il se revoit jouer au professeur avec ses sœurs et son frère. Déjà tout petit, son envie d’enseigner se fait sentir. À l’âge de 13 ans, elle s’accroît lorsqu’il devient entraîneur des jeunes de l’équipe de basket de sa ville.

C’est en 1979 qu’il devient titulaire à l’école Jeanne d’Arc. Ainsi ses plus gros changements pendant sa carrière furent ses différentes classes. « Pourquoi changer d’école, lorsque tout se passe bien ? ». Pour preuve, bon nombre de ses collègues ont de 16 à 23 ans d’ancienneté. C’est sûrement ce qui rassure les parents : une équipe fidèle, dynamique et identique d’une année sur l’autre !

En 2001, il devient directeur de l’école. Suite à 3 demandes, dont 2 refus, son rêve devient réalité. Par la suite, il aime échanger avec les directeurs des écoles voisines. La concurrence est saine et les échanges enrichissants.

« Après 43 ans de carrière, dont 41 à l’école Jeanne d’Arc, il est temps de laisser sa place à la nouvelle vague. Les enfants ont besoin d’une direction jeune, énergique et source de créativité. »

Lorsque l’on demande à M. Germon ce qui a marqué sa carrière, la réponse est difficile à trouver. Chacun des élèves qu’il a pu suivre, aider, accompagner, et avec qui il a échangé, lui ont tous laissé une trace.

Et pour clore ce portrait, à l’image d’une remise de prix Nobel, M. Germon terminera par des remerciements. « Merci à ma famille : parents, femme et enfants, mais aussi à ma hiérarchie et mes collègues ! »

Bonne route M. Germon !