Si vous êtes déjà allé déguster un verre de vin chez BiBoViNo, vous avez de grande chance d’avoir vu Thibaut. Un passionné comme lui, cela ne s’oublie pas.

Originaire de Saint-Macaire-en-Mauges, il a passé un BAC, puis un BTS Maintenance Industrielle et Stratégie de Maintenance. Après l’obtention de ses diplômes, il a travaillé plusieurs années dans ce milieu. En charge du grand Ouest, le cadre de ses missions l’amenait à beaucoup voyager. Puis, promu au rang de responsable, ce fut la fin des déplacements, la routine s’installa alors.

Habitué du bar BiBoViNo, il échangeait souvent avec Pascal, le gérant, à qui il fit part de sa lassitude au niveau professionnel. Le responsable des lieux lui offrit immédiatement un poste dans le bar à vins. Thibaut, fonctionnant au feeling, n’écouta pas son entourage l’alertant sur les grands changements qu’impliquait son choix, tels que les horaires…  

Cela fait désormais 1 an, et à aucun moment, Thibaut ne regrette cette décision. Sa passion pour la restauration et l’œnologie devient une évidence. Pascal est un très bon professeur qui continue à lui transmettre cette curiosité pour les métiers du vin et les différentes régions viticoles. C’est avec une équipe de 5 personnes dynamiques que Thibaut partage ses journées. L’avantage c’est que tout le monde est multitâche : caisse, cuisine, service, bar… Il est alors quasi impossible qu’une routine s’installe. Par expérience, je peux vous dire que la bonne ambiance qui règne au sein du staff se ressent parfaitement lorsque l’on est client. Il n’y a pas de prises de tête et c’est agréable. 

Thibaut me confie sa joie de travailler dans ce bar et ne se voit pas ailleurs. Les clients sont très divers : entre les séniors de 80 ans et la jeunesse de 18 ans venant déguster leurs premiers verres de vin. La relation cliente en est d’autant plus enrichissante car la localisation du bar est parfaite. L’ambiance des Arcades Rougé est excellente avec une bonne cohésion entre commerçants.

Habitant désormais en plein centre-ville, son amour pour Cholet est toujours présent. Il est difficile pour lui d’entendre que ce n’est pas une ville dynamique. Du pique-nique entre amis au Parc de Moine en s’arrêtant boire un verre à la Pergola, au marché des Halles de Cholet le samedi matin pour découvrir tous les produits locaux de saison, jusqu’aux bars d’ambiance…

Il le sait et l’assume «Je suis chauvin !».

Dans 10 ans, une chose est sûre, il ne sera pas parti, seul, à l’autre bout de la France. Sa famille et ses amis sont bien trop précieux à ses yeux. Ainsi, s’il gagne demain à l’Euromillion, il embarque tous ses proches pour un tour de France de dégustation de vins !