portrait cholet Lona

On le dit souvent : « À Cholet, tout se sait et tout le monde se connaît ». Mais en êtes-vous vraiment sûr ?

Cela fait quelque temps que je souhaitais mettre en avant les choletais. Pour ce premier portrait, il m’a suffi de tourner la tête…

J’ai à mes côtés Lona, 18 ans, stagiaire à l’agence pour 4 semaines. Entre le naturel de la jeunesse et la soif d’apprendre, Lona est un véritable petit rayon de soleil.

Née à Angers, elle est venue s’installer à Cholet avec ses parents lorsqu’elle avait 2 ans. Ils habitent dans le quartier du Sacré Cœur en face de Renaudeau. Ce n’est pas pour autant que Lona est allée dans ce lycée. Après une seconde à Sainte-Marie, elle fit sa première et terminale à Saint-Joseph à Bressuire. Aujourd’hui, elle prépare un BAC pro communication visuelle plurimédia.
Afin de valider ce dernier, Lona doit réaliser un stage de 4 semaines.

« J’ai choisi l’agence Adhoc car j’aime beaucoup leurs créations. C’est déjanté et inattendu ! De plus, c’est une très bonne équipe avec de supers idées. L’ambiance est décontractée ».

L’année prochaine, Lona souhaiterait intégrer l’ESMA ou Rubika. Passionnée depuis toujours par les films d’animation et les jeux vidéo, son plus grand rêve serait de pouvoir en réaliser. Mais, lors de notre échange, elle me confie avec un sourire en coin : « Mais qui sait, je ferais peut-être quelque chose de complètement différent ! ».

Lona n’est pourtant pas une geek qui ne décroche pas de sa manette.

« Si je dois faire découvrir Cholet à quelqu’un en une journée, je l’emmènerai à l’Autre Usine pour ses activités sports et loisirs, puis dans le centre-ville pour la culture et le shopping et pour finir un bon petit restaurant !».

Au fur et à mesure de notre discussion, Lona me confit que dans 10 ans, elle sera à l’autre bout de la planète, les pieds dans le sable fin à travailler pour un grand studio de création. En attendant, elle est toujours choletaise. Elle teste les cartes des différents restaurants tel que le Grand Café ou encore le Conti, et va digérer en faisant les boutiques aux Arcades Rougé, avant de se blottir dans les fauteuils du Cinémovida.

Pour conclure, ce fut un échange qui m’a fait découvrir une merveilleuse jeune fille.