OptiFinance-Cholet

Par principe, un enfant majeur est imposable à titre personnel. Il peut toutefois être rattaché au foyer fiscal des parents s’il a moins de 21 ans au 1e janvier de l’année concernée ou s’il a moins de 25 ans et qu’il poursuit des études. Doit-on ou non détacher l’enfant majeur de son foyer fiscal ?

Lorsque l’enfant atteint l’âge de 18 ans au cours de l’année d’imposition, les parents ont 2 possibilités :

– continuer de compter l’enfant à charge en qualité de mineur et inclure dans leur déclaration les revenus qu’il aurait éventuellement perçus ;
– renoncer à prendre en compte l’enfant et déduire de leurs revenus, dans les limites légales, le montant des dépenses ayant le caractère de pension alimentaire.

Rattacher son enfant célibataire, c’est continuer à bénéficier d’une demi-part supplémentaire (voire d’une part complète pour une fratrie de 3 enfants). En contrepartie, vous devrez intégrer à votre revenu global les revenus éventuellement perçus par votre enfant, si ces derniers dépassent les plafonds fiscaux (assez élevés).

Même s’il est globalement moins intéressant sur le strict plan fiscal, le rattachement peut permettre aux parents de continuer à percevoir des aides ou de bénéficier d’allègements. Pour les foyers qui paient encore la taxe d’habitation, rattacher votre enfant à votre foyer fiscal permet par exemple de bénéficier d’un abattement pour charges de famille. Mais attention, votre enfant peut perdre le bénéfice de certaines
allocations, comme les APL par exemple.

L’intérêt d’opter pour l’une ou l’autre des solutions et l’ampleur de l’économie réalisée dépendent donc des revenus des parents mais aussi de la composition du foyer. Opti Finance peut vous accompagner dans cette prise de décision et réaliser avec vous des simulations selon votre situation fiscale.

Opti Finance
Espace Performance
Bâtiment A
1 place Michel Ange à Cholet
02 41 46 87 55
Site internet

Lundi au jeudi 9 h à 18 h
Vendredi 9 h à 17 h