Les visites mémorables du général de Gaulle et d’un président en campagne

    Cholet a connu une visite singulière le dimanche 12 mai 1946 à 7 h 30. Une puissante berline suivie, d’une voiture de presse-radio s’arrête à Cholet, dans le quartier des Barrières, au bas de la rue Sadi-Carnot. 2 personnes en descendent et prennent une carte en main afin de s’orienter. Direction la Vendée par la route de Mortagne Les Herbiers. À l’intérieur du véhicule, un grand personnage se dissimule et que personne ne découvre. Il s’agit du général de Gaulle qui se rend à Mouilleron-en-Pareds se recueillir sur la tombe de Georges Clemenceau. Le lundi 13 mai, à 11 heures, il repasse à Cholet en direction d’Angers sans qu’aucune acclamation ne retentisse. Personne n’a remarqué son passage.

    Il faudra attendre presque 20 ans pour revoir l’homme du 18 juin. Président de la République depuis 1958, le général vint une deuxième fois à Cholet lors d’une visite préélectorale. La visite est d’importance dans l’ouest de la France. Un véritable marathon, organisé du 19 au 23 mai 1965, pour le candidat de 74 ans.
    Le président en campagne fut reçu le 20 mai 1965 à l’hôtel de ville de Cholet par le maire Maurice Ligot. Le porche de l’hôtel de ville, actuellement occupé par le Grand Café, était décoré de croix de Lorraine recouvertes de fleurs. On avait pour l’occasion érigée une tribune sur la place Travot. Le général De Gaulle y fit l’éloge de Cholet en tant qu’exemple de ville industrielle et prospère. Son discours fut suivi d’un bain de foule dont lui seul avait le secret. Les élections pour ce deuxième septennat auront lieu les 5 et 19 décembre 1965.

Jean-Christophe Mênard de Pays & Terroirs
65 place de Rougé à Cholet
o2 41 62 68 94